TRAITEMENT MOUSTIQUE

Débarrassez vous des punaises de lits, cafards, rats et tout autre nuisible

Traitement contre les moustiques à Paris et en Ile de France

Les moustiques

Ils existent plus de 1600 espèces connues de moustiques. Les plus commun sont les Aedes, les Culex, et les Anopheles. Il n’y a que la femelle qui suce le sang pour se développer et porter ses œufs à maturité, tandis que le mâle se nourrit de nectar. Cet insecte est très actif la nuit ou au crépuscule et est très attiré par la chaleur. Si il nous réveille la nuit c’est que le moustique vol très rapidement. Ses ailes ailes battent plus de 300 fois par seconde.

Pour se développer, le moustique a besoin d’eau stagnante. C’est pour cette raison que l’on en trouve facilement près des plans d’eau. Et qu’il vaut mieux éviter d’avoir des coupelles d’eau sous vos plantes vertes !

LE MOUSTIQUE

LE MOUSTIQUE

Ordre : Diptera
Famille : Culicidae
Nom : Culex Pipiens
Taille : 6 mm
Durée de vie : Environ 1 mois
Reproduction : La femelle a besoin de sang pour produire une quantité optimale d’œufs (jusqu’à environ 200 œufs). Si elle n’en trouve pas, elle peut se nourrir de nectar, mais ne produira alors qu’une vingtaine d’œufs.
Refuges : Cette espèce apprécie les eaux plutôt chaudes et stagnantes et/ou les mares ou fossés intraforestiers ombreux riches en feuilles mortes.
Physionomie : Mince et pattes longues.

LE MOUSTIQUE

Ordre : Diptera
Famille : Culicidae
Nom : Culex Pipiens
Taille : 6 mm
Durée de vie : Environ 1 mois
Reproduction : La femelle a besoin de sang pour produire une quantité optimale d’œufs (jusqu’à environ 200 œufs). Si elle n’en trouve pas, elle peut se nourrir de nectar, mais ne produira alors qu’une vingtaine d’œufs.
Refuges : Cette espèce apprécie les eaux plutôt chaudes et stagnantes et/ou les mares ou fossés intraforestiers ombreux riches en feuilles mortes.
Physionomie : Mince et pattes longues.

Les moustiques et le paludisme

Ce sont les moustiques de type Anophèle qui véhiculent cette maladie dans les pays chaud. Le paludisme est une infection du sang dû à des parasites (organismes unicellulaires). Les individus sexués de ce parasite vivent dans le moustique. Lorsque le moustique pique l’homme, il transmet l’organisme à l’homme qui se multiplie et se divise en attaquant les globules rouges donnant d’autre organisme nommé mérozoïtes. Ces derniers sont absorbés par les moustiques lors de nouvelles piqûres et transformés dans l’Anophèle en parasite protozoaire nommé Plasmodium pour perpétuer le cycle.

Le moustique tigre

Le moustique-tigre se reconnait par la présence d’une ligne longitudinale blanche en position centrale sur son thorax noir, visible à l’œil nu. Il doit son nom à ses rayures qu’il porte sur ses pattes et qu’il partage avec les espèces du même sous genre Aedes.

Ce moustique se développe majoritairement en zone urbaine. La femelle pond dans les eaux stagnantes (vases, soucoupes de pots de fleurs, gouttières mal vidées, vieux pneus, récipients abandonnés, mais aussi dans les flaques d’eau après les fortes pluies. Par des températures comprises entre 25 et 30°C, les femelles pondent en moyenne 74 œufs tous les 3-4 jours. La moitié des femelles vivent entre 29 jours et 32 jours.

C’est une espèce agressive qui pique de jour avec un pic d’agressivité au lever du jour et un autre au crépuscule. C’est la femelle, une fois fécondée qui pique pour absorber du sang dans lequel elle trouvera les protéines nécessaires à sa progéniture.

Ce n’est pas directement le sang bu sur la précédente victime qui infecte la suivante, mais la salive que le moustique-tigre injecte dans sa victime pour fluidifier le sang. Ces moustiques peuvent transmettre la dengue, le zika, le chikungunya…

Contactez-nous ou appelez-nous au 01 34 08 17 10 pour plus d'informations

Menu